Saturday, November 15, 2008

Par les soirs bleus d'été

A poem by Arthur Rimbaud. 1870.


Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, -- heureux comme avec une femme.

Also in "Corto Maltese en Siberie."

For those of you who don't speak french, let me just say that being able to read Arthur Rimbaud is a particular pleasure.

I will not attempt a translation; my effort would undoubtedly fall short.

No comments: